07 février 2017

8 février 1871, victoire des séparatistes niçois

Le 8 février 1871, la liste séparatiste niçoise menée par Garibaldi remporta les élections législatives à Nice avec pour mandat impératif d’abroger le traité d’annexion de Nice et de la Savoie par la France, n’acceptant pas le choix des urnes, la IIIème République d’Adolphe Thiers répondit à la démocratie par la force et la violence en envoyant plus de dix mille militaires à Nice, s’ensuivit 3 jours d’émeute. La chute de Napoléon III Tout commença quelques mois en arrière, pendant la guerre franco-prussienne, Napoléon III est... [Lire la suite]

28 septembre 2014

La Dédition, un évenement important dans l'Histoire et les droits de Nice

Nice s’est toujours rebellée contre les féodaux provençaux qui voulaient l’asservir. En 1108, elle franchit définitivement le pas en proclamant son indépendance. Plusieurs fois envahie par la suite, elle se révolta à nouveau et rétablit le municipe. Après le décès de Louis d’Anjou en 1384 et l’assassinat de Charles de Duras roi de Sicile et de Hongrie en 1386, les tuteurs de leurs héritiers se disputèrent la Provence ; les Niçois avaient choisi Ladislas de Duras, car son père leur avait conservé toutes les franchises municipales. En... [Lire la suite]
30 janvier 2013

Commémoration du soulèvement séparatiste à Nice

Du 8 au 10 février les niçois commémorent le soulèvement séparatiste du Peuple Niçois suite à la spoliation de l'écrasante victoire de la liste menée par Garibaldi aux élections législatives du 8 février 1871, soulèvement réprimé avec une grande violence par l'armée française ! Du 8 au 10 février, comme le firent nos insoumis ancêtres, les niçois mettront en évidence le Drapeau Niçois à leur fenêtre (ou par défaut une bougie) !  Libera Nissa
23 avril 2012

Sommaire Histoire

- 1108 - 2008 : Anniversaire capital pour Nice, il y à 900 les Niçois instauraient une république consulaire indépendandante - 1er avril 1860 : l'invasion et l'occupation du Pays de Nice par les troupes françaises . 8 février 1871, Garibaldi est élu député de Nice . Rappelons le palmarès de Napoléon III le Petit... . Certains journalistes écorchent notre histoire  . Les Niçois et les Occitans : un désamour seculaire...  - Lou Presepi Nissart, coeur de la culture populaire niçoise - La presse niçoise... [Lire la suite]
Posté par Nebla à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
16 avril 2010

Communiqué de la L.R.L.N. - 16 avril 2010

« Suite à la Déclaration de Genève du 24 mars dernier, par laquelle notre Président M. Alain Roullier-Laurens et M. Jean de Pingon ont interpellé les puissances signataires du Traité de Paix international de 1947, et le Secrétariat général de l’O.N.U. au sujet de l’abrogation de Turin, une avancée capitale s’est opérée, pour la restauration des droits de Nice et de la Savoie. La presse muette à Nice, comme à l’ordinaire sur ce sujet, a consacré de nombreux articles à cette affaire en Savoie, dans le Dauphiné, en Italie, en Allemagne... [Lire la suite]
14 mars 2010

Nice contemporaine 1871

NICE CONTEMPORAINE 1871envoyé par HENRI_SAPPIA_1871. - L'info internationale vidéo.
20 décembre 2009

NOUVEAU : "GARIBALDI ET NICE" de Alain ROULLIER-LAURENS

Voilà enfin l’ouvrage unique qui manquait à la bibliographie de Garibaldi pourtant riche de 40 000 livres dans le monde. Cet ouvrage n’est pas un livre c’est un monument ! Grand format 24 x 32, 534 pages, dont 112 d’illustrations en couleurs, 69 chapitres plus les annexes, 13 pages de bibliographie… Outre les combats épiques de Garibaldi pour la liberté des peuples en Amérique du Sud et en Europe, nous y découvrons ses rapports privilégiés avec Nice, sa ville natale qu’il aimait d‘un amour ardent et tout ce qu’il entreprit... [Lire la suite]
Posté par Nebla à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
09 septembre 2009

8 février 1871, Garibaldi est élu député de Nice

L’empire s’effondre Le 4 septembre 1870, le second empire s’effondrait dans la défaite et la honte. Napoléon III enfermé dans Sedan s’était rendu aux prussiens, la France était envahie et Paris menacé. Le gouvernement de la Défense nationale s’était replié à Tours et l’assemblée nationale à Bordeaux. La situation militaire s’était aggravée les mois suivants, et dans la capitale assiégée et affamée, les Parisiens mangeaient des rats, après avoir dévoré tous les animaux du jardin des plantes. Garibaldi, bien que malade était... [Lire la suite]