10 novembre 2009

M. Estrosi, ministre de la République, veut faire « réhabiliter » Napoléon III… qui la renversa !!!

Monsieur Estrosi non seulement veut faire réhabiliter ce sinistre personnage, honni depuis un siècle et demi, mais en plus il projette, dans le cadre du 150e anniversaire du « rattachement » de Nice à la France, qui fut une annexion frauduleuse, faite sous occupation militaire, de « fleurir le pont Napoléon III » ; gageons que ces fleurs vont faner dans la journée.  Cette idée n’a pu germer que dans l’esprit, d’un homme pour le moins inconséquent et ignorant totalement l’histoire de France et celle de Nice. Napoléon... [Lire la suite]

09 novembre 2009

un joli commentaire

"Aujourd'hui le monde, et plus particulièrement l'Allemagne, fête les 20 ans de la chute du mur de Berlin. Cela montre que les choses peuvent changer que rien n'est figé contrairement à ce que peuvent dire les opposants de la moindre forme de souveraineté niçoise. Personne n'a pus prévoir la chute du mur et l'indépendance des pays d'Europe de l'Est qui en à suivit. Alors qui peut aujourd'hui affirmer que jamais le Comté de Nice aura sous une forme ou une autre une autonomie ! merci à M. Roullier qui par son travail est en train... [Lire la suite]
09 novembre 2009

La marche inéluctable du folklore Niçois vers les droits du peuple Nissart!

Notre identité est appréciée et défendue par la très grande majorité des Niçois. Pour beaucoup, la sensation de ne pas entrer dans le stéréotype du français moyen, est une source de jubilation. Il n'y a qu'à voir notre défiance vis à vis des habitants de l'arrondissement de Grasse (qui est réciproque) et la très provençale région PACA . Cette identité, aussi appelée "particularisme niçois" a toujours été le ciment social, qui nous apporte, à juste titre, le sentiment d'appartenir à une communauté à part et bien définie. Peu... [Lire la suite]
19 octobre 2009

Le droit français s'applique t'il en Savoie et Pays Niçois?

En Savoie comme en Pays Niçois, le droit international entre en conflit avec le droit français.( Droit international ONU 1947 )Ces articles de presse en témoignent...
14 août 2009

Estrosi fête la forfaiture, nous la dénonçons

Estrosi fête la forfaiture, nous la dénonçons !envoyé par Libera_Nissa. - L'actualité du moment en vidéo.
19 juillet 2009

Voilà ce que l’on peut notamment lire dans « la lettre du maire » du mois de juillet.

Outre le sempiternel « les Niçois choisirent de devenir français par plébiscite » usé jusqu’à la corde auquel de moins en moins de personnes y croient notamment grâce à la connaissance de  documents (compulsés dans « Nice, demain l’indépendance ») et témoignages de l’époque ( particulièrement  Henri Sappia et son « Nice Contemporaine ») prouvant que le plébiscite était truqué de A à Z... ... Nous apprenons donc que l’Histoire de Nice commence en 1860, c’est ce que l’on doit comprendre lorsqu’on lit que 1860 est « un... [Lire la suite]
15 mai 2007

La protestation officielle de Garibaldi au parlement de Turin hypothèque pour toujours le plébiscite truqué de 1860

Après être intervenus au parlement avant même le vote sur la ratification du traité du 24 mars 1860 qui cédait Nice et la Savoie à la France, les deux députés de Nice, Garibaldi et Laurenti-Roubaudi avaient adressé leur démission au président de cette assemblée. Le texte de cette lettre est capital puisqu’en droit, il constitue la protestation officielle de la représentation nationale niçoise après le plébiscite frauduleux. En voici la teneur :   « Monsieur le Président,   « Vu le résultat du vote du comté de Nice, qui a... [Lire la suite]
30 avril 2007

Le maire de la Trinité à eu une bonne idée

par Alain Roullier M. Jean-Louis Scoffié, sollicité en ce sens par beaucoup d’habitants de la commune, a fait voter par son conseil municipal une délibération visant à rendre à la commune son ancienne appellation de « Trinité-Victor » ; ce retour aux racines n’à pas plu à l’opposition, ce qui est logique puisqu’elle est là pour « s’opposer ». Certains arguments, comme le coût du changement de signalisation, sont assez pauvres, car il ne s’agira pas d’une fortune, et retrouver ses racines n’à pas de prix à une époque où l’on perd ses... [Lire la suite]