08 mars 2015

1- L'après Alain Roullier-Laurens

 Julien Llinares, vous succédez à Alain Roullier-Laurens au poste de Président du Parti Niçois, quelles sont vos impressions ? C’est dans de tristes circonstances que j’accède à ce poste puisqu’il fait suite à la disparition soudaine du président fondateur du Parti Niçois, Alain Roullier-Laurens. Lorsque le bureau du Parti s’est réuni et décida de me nommer président, j’ai accepté sachant que ce n’est pas une tâche facile. Vu l’homme qu’était Alain Roullier-Laurens et vu les circonstances, on ne peut qu’être humble lorsqu’on... [Lire la suite]

24 novembre 2013

Feriez-vous confiance à Benoît Kandel ?

M. Kandel, ancien 1er adjoint et « Monsieur sécurité » du maire sortant, qui a récemment quitté la majorité municipale, semble vouloir intégrer une liste dissidente ; le cas échant lui feriez-vous confiance ?  
06 juillet 2012

Kosovo : le pays accédera à "la pleine souveraineté" en septembre

Le Kosovo, au dépit de la Serbie et quatre ans après son indépendance "auto-proclamée" avec le soutien des Etats-Unis et des principaux pays de l'Union européenne, accédera à "la pleine souveraineté en septembre" a décidé lundi à Vienne le Groupe d'orientation sur le Kosovo (ISG, International Steering Group). "La surveillance internationale" du Kosovo "prend fin avec la décision d'aujourd'hui", a ainsi déclaré le ministre autrichen des Affaires étrangères, Michael Spindelegger, au cours d'une conférence de presse à l'issue de la 15e... [Lire la suite]
Posté par Nebla à 21:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juin 2012

"l’UMP à Nice : qui trop embrasse mal étreint"

Communiqué de la L.R.L.N. du 20 juin 2012 « Le pouvoir UMP s’est effondré à Paris, remplacé par la gauche. Les cactus teintés de bleu, sont maintenant devenus roses, mais ils conservent leurs vénéneuses épines . Ces deux partis jacobins ont grandement nuit à Nice à tour de rôle, car le jacobinisme refuse de reconnaître notre identité particulière et plus encore les droits qui nous ont confisqué jadis par la force. C’est pourquoi, nous avons toujours refusé de reconnaître leur légitimité chez nous. Le nombre de bulletins nuls et... [Lire la suite]
20 juin 2012

"A Nice les députés UMP sont élus avec 53 % d’abstention "

Communiqué du Parti Niçois du 20 juin 2012 « La grande foire d’empoigne jacobine qui a duré plusieurs mois est enfin terminée. Dans notre Ville et le Pays de Nice, les bulletins nuls et les abstentions sont en très forte augmentation ; nous nous en félicitons puisque nous avons prôné le dépôt dans les urnes de bulletins réclamant la liberté de Nice et que ce vote n’est quantifiable qu’en votes comptés pour nuls, ou éventuellement en abstentions. Le parti de l’incapacité arrogante a été écrasé ; il est remplacé par son... [Lire la suite]
04 juin 2012

«Législatives : les Niçois et la France : le divorce ! »

Communiqué de la LRLN du 4 Juin 2012 « Les deux grands partis parisiens confisquant tour à tour le pouvoir, les échéances électorales nationales ne sont que des tromperies répétées. Pour Nice, Marianne a été une fée Carabosse : elle a transformé notre Paradis niçois en Enfer français ; et sa progéniture jacobine, la droite et la gauche, a distillé ses poisons dans notre ville depuis un peu plus de cent cinquante ans. « Quand nous voyons ce qu’est devenue notre ville en quelques décennies, nous comprenons, nous Niçois, que... [Lire la suite]

27 mai 2012

"Enquête à Estrosi City : autopsie d'un leurre" de Phillipe Carlin, le livre que tous les Niçois devraient lire

Christian Estrosi a été élu maire de Nice sur une rengaine plus qu’un slogan : « je suis l’ami du Président de la République ». On dit que l’amitié n’a pas de prix : celle-ci aura coûté cher aux Niçois. De la candidature aux JO d’hier 2018 à l’Olympic Nice Stadium, du tram souterrain aux campagnes d’auto-promotion du maire, des fastes de la Villa Masséna au train de vie à la cour du Palais des Rois sardes, le bilan concret de la mandature Estrosi consistera d’abord en une addition pharaonique pour les... [Lire la suite]
07 mai 2012

« Le départ de Sarkosy sonne le glas du pouvoir municipal Niçois »

Communiqué du Parti Niçois du 6 mai 2012 « La défaite électorale prévisible de M. Sarkozy est ce soir consommée, après une campagne électorale-spectacle indigne d’une démocratie. Ce changement de président n’effacera pas les 1700 milliards de dette de la France, pas plus que les terribles difficultés économiques qui seront les nôtres. La gauche et la droite qui depuis longtemps confisquent le pouvoir ne sont que  deux têtes de l’hydre jacobine qui a tant nui à Nice, dans le passé comme  aujourd’hui, avec une constance... [Lire la suite]