Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
PAÏS NISSART - site officiel
blogger

00 tradu anglais  00 tradu italien2  00 tradu russe1  00 tradu espagnol

00 tradu allemand  00 tradu chinois  00 tradu portugais  00 tradu japonais

Newsletter
Archives
18 juillet 2007

Scandale du Bicentennaire (bis)

L'histoire du dépôt illégal du nom de Garibaldi en vulgaire marque commerciale par le comité auto-proclamé de Mangiapan, s'est diffusé sur internet comme une traînée de poudre, en partie grâce à bibi mais surtout grâce à ceux qui se sont procuré ces feuilles et que j'ai pus scanner et mettre sur mon blog... mais voilà, sur certain site qui se dise média, on à pas voulu croire à cette histoire tant que je ne les avait pas scanner...on me disait « vérifier vos sources, c'est impossible que M. Mangiapan est pus faire ça », patin couffin, on m'à même traité de menteur et ont ma rappelé que la diffamation était passible poursuite, etc.....

Mais le jour où j'ai pus scanner ces feuilles éclaboussant de vérité le comité « officiel », ça à changer du tout au tout, le site internet en question qui se dit média, ne pouvait plus nier l'évidence, et fit un article spécial où il donna la parole à M. Mangiapan pour qu'il s'explique.... et quelle rigolade d'entendre ses explications, des explications fabriquées à la hâte pour justifier les crapuleries du comité « officiel », d'abord pour commencer il présente son comité comme « une bande de copain » et « Nous ne voulions pas que des produits dérivés puissent se vendre sans notre accord. En déposant ce label, nous avons voulu protéger le nom de notre Comité, pour que personne ne puisse s’approprier notre travail. C’est un réflexe très sain »... déjà pour commencer ils n'ont pas enregistrer le nom de leur comité, ils ont enregistrer tout ce qui comporte le nom  Garibadli

Au sujet de « la bande de copains » on trouve des commerçants : un restaurateur , un éditeur, deux universitaires qui écrivent des livres etc... et que le comité Mangiapan à déposé des pages entières d’activités qui « leurs seraient réservées » depuis la fabrication de vaisselle, de bijoux et l’organisation de congrès etc... il y a donc volonté d’appropriation commerciale.

Et en plus ils ont déposé les expressions : "viva Garibaldi", "Garibaldi 2007" "Garibaldi 1807-2007", "Nice Garibaldi" "Bicentenaire Garibaldi"... ce n’est pas une "bande de copain" comme il dit ce sont des commerçants qui veulent faire de l’argent et monopoliser le nom de Garibaldi pour le presser comme un citron et empêcher les « concurrents » d’en faire autant.

Plus loin Mr. Mangiapan s'explique sur le fait qu'il n'ait pas demander l'autorisation de la famille Garibaldi pour déposer le nom. Il se défend en expliquant "qu'Aujourd’hui, on compte 70 descendants, dont la plupart ne s’investissent pas dans tout cela et ne se sentent absolument pas concerné. Nous avons l’autorisation de 2 des 4 personnes qui veillent assidûment sur la mémoire de leur ancêtre ». Mais voilà, quant aux Garibaldi, un seul porte encore ce nom franc, c’est à dire en ligne directe et par les mâles (les autres descendants par les femmes portent artificiellement le nom de Garibaldi qui en fait à disparu par les mariages successifs des femmes) c’est Giuseppe Garibaldi, et c’est lui le gardien de la tradition garibldienne, pas eux, car le gouvernement italien l’a nommé lui et personne d’autre des descendants lointains, conservateur du Musée de Garibaldi à Caprera avec le droit de résider dans la maison de Garibaldi. En outre il est le président de la fondation d’Etat qui à Rome s’occupe du souvenir garibladien.

Mangiapan n’a aucune autorisation écrite de personne. Et encore moins de Joseph qui porte le nom franc....que mangiapan a dépoé !

Et en plus le logo qu’il a déposé a été extrait du logo propriété de l’Institut de Rome que préside Joseph.

Quand au sujet de l'argent que Mangiapan va se faire sur le dos de Garibaldi, il explique qu'il donnera cette argent à une fondation « Le Comité sera dissout le 4 juillet 2008, à la fin de l’année du Bicentenaire, les fonds seront alors reversés à une fondation », pourquoi attendre dans un an ? Et surtout ce n'est écrit nul part sur les feuilles scannées que cette argent est destiné à une fondation, ils n'ont strictement rien fait pour la mémoire de Garibaldi et il a fallu attendre que la polémique (grâce en partie à bibi mais surtout à ceux qui ont pus se procurer ces documents) enfle pour qu’il dise qu’il le donnerait à une oeuvre et on attendra de voir laquelle.

Et aussi on aimerait bien savoir si l’argent récolté à servi aux membres du comité notamment, à l’éditeur et au restaurateur et aussi si certains de ces membres du comité sont salariés par ledit comité ou ont reçu des avantages, comme : prix de voyages, frais de déplacements, indemnités ou autres sommes quelconques , et pour quelles activités exactes et justifiées, car outre la vente du logo à des sociétés privés, il y a eu l'encaissement d’argent public....

P.S. Je tien à préciser que cela fait depuis deux semaines que le site du comité « officiel » n'est pas mit à jour, autan moi, j'attends qu'on me refile les photos du bicentenaire pour les mettre sur mon site (ce qui devrait ce faire d'ici la fin de la semaine), autant le comité officiel avec les moyens, les subventions et le fric qui se font sur le dos de Garibaldi, ils ont toujours la pages du programme des « festivités » toujours pas du photo du bicentenaire, toute façon pour ce qu'ils ont fait, il n'y a rien à voir... il semblerai que depuis deux semaines, outre pour se défendre, le comité officiel se soit barré avec la caisse....

Publicité
Commentaires
Publicité